QUESTIONS FRÉQUENTES POUR DES TRAVAILLEURS

Questions fréquentes sur travail et COVID- 19

À suite tu trouveras les principales questions fréquentes orientées à des travailleurs en relation avec emploi, prestations par chômage, travail et la situation exceptionnelle du COVID- 19 .

Si tu cherches des questions fréquentes pour des entreprises tu peux les trouver en est raccordez.

SOLLICITUDE

J'ai demandé rendez-vous virtuel mais tembién ai envoyé ma sollicitude par le système qu'ils ont mis en Internet. Le rendez-vous préalable m'a donné pour mai, la pre-sollicitude l'ai fait après, en attendant qu'il fût plus rapide la formalité. ¿ils ne vont pas résoudre jusqu'à mai et, alors, je toucherai comme bientôt en juin? ¿J'aurai des problèmes par y avoir sollicité par les deux sites?

Il se lui répondra l'avant possible, en se mettant en contact avec vous un gestionnaire, si fallût pour obtenir quelque information. il ne se doit pas présenter la sollicitude plus de une fois parce que cela seulement servirait pour qu'il se bloquât le système, déjà de par oui saturé.

Il avait demandé rendez-vous préalable normal pour aller à mon bureau d'emploi avant du problème du Coronavirus. Ils m'ont donnés rendez-vous pour avril. ¿Il me vaut cette formalité et ils se vont à mettre en contact avec moi ou je dois demander à nouveau rendez-vous, mais maintenant par le système virtuel?

Si il déjà avait rendez-vous préalable assigné il ne doit pas solliciter une nouvelle maintenant. Effectivement, un gestionnaire du SEPE se mettra en contact avec vous via théléphonique ou bien par courrier électronique, si nous disposons de cette donnée dans nos registres.

Ils me disent dans mon entreprise que, étant donné que je suis en un ERTE par le de le Coronavirus ne dois pas demander je la prestation en le SEPE, que s'occupent ils. ¿Cela est ainsi, je ne dois pas la solliciter je, seulement autoriser à mon entreprise à que demande la prestation par moi?

Effectivement, il sera l'entreprise qui, à travers une sollicitude collective, il nous envoie l'information de tous ses travailleurs affectés par l'ERTE causé par la crise économique du Covid- 19 .

¿Qu'est-ce que je peux faire si mon entreprise s'est trompée au communiquer l'accueil de ma prestation dans la sollicitude collective de l'ERTE?

Il devra le voir avec l'entreprise et qu'ils soient ils qui ils se mettent en contact avec la direction provinciale du SEPE que correspond à son centre de travail. Le problème s'amendera avec la demande de l'entreprise, à travers le courrier électronique ou moyennant écrit expédié par le Registre Électronique Central, outre avec la modification du certificaco d'entreprise, que devront expédier à nouveau, de contenir aussi l'erreur.

En raison des mesures du Gouvernement du dimanche 29 de mars, à partir du lundi 30 je ne dois pas aller travailler. Il se parle de permission rétribuée mais ¿je dois solliciter quelque chose devant le SEPE, m'inscrire comme plaignant ou quelque autre formalité?

Dans  cette situation vous continuera à percevoir son salaire et, par tellement, il ne doit pas solliciter rien en le SEPE ni s'inscrire comme plaignant d'emploi. Son contrat de travail ne se voit pas changé par cette mesure.

ACCÈS À la PRESTATION

J'ai sollicité la prestation au m'être rester en chômage par le Covid- 19 mais se me a dénié parce que l'entreprise m'a donné de baisse par ne surpasser la période de preuve et j'il avait laissé deux mois derrière un autre travail, aussi temporel, puisque le nouveau contrat était plus bienfaisant pour moi. Mais il semble que, par un changement légal, maintenant ma situation oui pourrait être protégée. ¿Il se me applique à moi cette modification bien que ils m'aient jeté 12 le de mars?. Si il est ainsi ¿qu'est-ce que je dois faire, je sollicite de nouveau?

Effectivement, le changement normatif à celui que fait référence le Décret Royal-loi 15 / 2020 , permet que, pendant cette crise sanitaire, se puisse accéder à prestation après un contrat à durée déterminée terminé par ne surpasser la période de preuve, sans répondre à l'antérieure exctinction de la relation de travail. Il sera d'application à les cesses dans l'entreprise produits depuis 9 le de mars de . 2020 Il peut solliciter à nouveau, si il le souhaite, si bien le SEPE va se mettre en contact avec les personnes à celles que se leur fût déniés une prestation par cette cause pour étudier sa sollicitude.

À la suite du COVID- 19 , suis affecté par un ERTE dans mon entreprise, dans celle qui portait deux mois en travaillant. il n'avait pas travaillé antérieurement et, par tellement, je n'ai pas des cours préalables. ¿Il aurait droit à accéder à la prestation par chômage?

Oui, puisqu'il se reconnaît le droit à la protection contributive par chômage aux personnes affectées par ces ERTEs bien que manquent de la période d'occupation cotée minimum pour cela.

¿Les travailleurs temporels affectés par un ERTE  à la suite du COVID- 19 ont aussi droit à la prestation par chômage?

Oui, ils auront droit à la prestation contributive par chômage tous les travailleurs affectés par les mesures extraordinaires qu'ils fussent en train de travailler avant du jour 18 de mars de , 2020 compris les temporels.

Je suis travailleur affecté par un ERTE à la suite du COVID- 19 dans une entreprise dans laquelle travail à temps partiel et puis ai un contrat à plein temps dans une autre entreprise. ¿Il pourrait toucher prestation par chômage par ce que je laisse de travailler?

Étant donné qu'il maintient un autre travail il à plein temps se donne une situation d'incompatibilité que ne lui permet pas accéder aux prestations par chômage. il n'aura pas droit à la prestation par chômage tandis que continue cette situation.

Je suis espagnol, j'ai moins travaillé d'un an en Finlande et en Espagne je n'ai jamais travaillé. Ils m'ont licencié et je me suis revenu à l'Espagne. ¿J'aurai droit à chômage bien que n'ait pas un an coté ou cela est seul pour lesquels ils ont travaillé en Espagne?

Vous il ne se trouve pas  en quelque des situations prévues en le Décret Royal Loi 8 / 2020 , par ce que il n'aura pas droit à la prestation contributive prévue en dite norme. Informez-vous sur la possibilité d'accéder à la rente active d'insertion en www.sepe.es.

Je suis embauché à temps partiel par deux entreprises. En une d'elles nous sommes en ERTE de suspension par le COVID- 19 depuis 24  le de mars. L'autre entreprise, qu'est de travaux de propreté, il ne va pas suspendre l'activité au s'envisager essentiel par ce que je continuerai à travailler. ¿Je peux toucher prestation par chômage par ce que j'ai laissé de travailler?

Oui qu'il peut accéder à la prestation par chômage, mais de la quantité à toucher se lui escomptera la part proportionnelle en même temps qu'il travaille dans le contrat que maintient.

Je suis inscrit comme travailleur indépendant dans le RETA et puis travail à temps partiel dans une entreprise que m'a compris en un ERTE à la suite du COVID- 19 . ¿Il aurait droit à toucher la prestation par chômage?

Le travail par compte propre est incompatible avec les prestations ou des subsides par chômage. Si il se trouvât inscrit comme travailleur indépendant dans la date dans laquelle reste affecté par la mesure ou dans la date dans laquelle lui naîtrait le droit, il n'aurait pas droit donc ne se trouverait pas chômeur.

Travail dans une entreprise que m'a compris en un ERTE par la crise du coronavirus et puis dans le service domestique. ¿J'ai droit à accéder à la prestation par chômage?

Il pourra accéder à la prestation par chômage par le contrat affecté par la suspension ou réduction de journée à condition que le travail dans le service domestique soit à temps partiel. Dans ce cas se lui déduira du montant de la prestation la part proportionnelle au temps travaillé dans le contrat d'employés de foyer que maintient.

J'ai suspendu une prestation par chômage parce que j'ai commencé à travailler il fait trois mois dans une entreprise que s'est maintenant accueilli à un ERTE de suspension  par cause du Covid- 19 . ¿Je dois renouer ma prestation suspendue?

il ne doit pas renouer sa prestation, mais qu'il pourra percevoir une nouvelle pendant le temps en que son contrat se trouve suspendu par le Covid- 19 , sans consommer l'antérieure. Si dans le futur s'a resté à nouveau en chômage, à fin de déterminer son droit, s'agira comme si maintenant il ne se lui fût pas reconnu est. Il pourra renouer la prestation que dans son jour a suspendu ou, le cas échéant, solliciter une nouvelle.

J'ai suspendu un subside il fait six mois parce que j'ai commencé à travailler par compte d'autrui dans une entreprise que maintenant, à cause de Covid- 19 , m'a compris en un ERTE. Comme je n'ai pas période suffisante pour percevoir une prestation contributive, ¿aurait maintenant que renouer le même subside qu'il avait suspendu ou je créerai un autre subside?

Il se lui reconnaîtra une prestation contributive par chômage, et il la percevra tandis qu'il se maintienne son contrat suspendu ou réduit sa journée par cette cause. Le subside interrompu pourra le renouer lorsqu'il se revienne à trouver en situation légale de chômage, sauf qu'alors ait droit à une prestation contributive. 

Depuis fait cinq mois il était compatibilizando la RAI avec un travail à temps partiel dans une entreprise que, à la suite de la crise du coronavirus,  m'a compris en un ERTE. ¿J'ai droit à toucher la prestation contributive?

Oui,  il laissera de toucher la RAI à temps partiel et commencera à toucher la prestation contributive  par chômage pendant le temps en que se trouve affecté par la mesure.

je n'ai pas des cours suffisants pour une prestation contributive ni pour le subside parce que, sans des charges familières, préciserait y avoir travaillé 6 mois. Mon travail était temporel, un contrat de remplacement qu'ils m'ont resciendido aux 4 mois de commencer, bien que le remplacement était il arrête plus temps. ¿Je peux demander quelque autre aide?

Si son contrat a terminé après le de 14 mars de , 2020 il pourra solliciter le subside exceptionnel enfin de contrat à durée déterminée, que, d'avoir droit, toucherait pendant un mois, agrandissable par réel arrêté, et dans la quantité de , 430 27 euros, le % 80 de l'Indicateur Public de Rentes d'Effets Multiples en vigueur (IPREM).

Mon entreprise n'a pas fait un ERTE mais que nous a commandés à la rue à la moitié des travailleurs, par le de l'engagement des 6 mois. ¿J'aurai droit à chômage sinon j'ai coté plus que 8 mois? 

La prestation réglée en le Décret Royal-Loi 8 / 2020 est extraordinaire et applicable seulement à des personnes qu'ils voient suspendu son travail ou réduite sa journée à cause d'un ERTE dérivé du Covid- 19 . Si vous il ne se trouve pas dans cette supposition extraordinaire devra y avoir coté un minimum de 360 jours, dans 6 les derniers ans, pour accéder à une prestation contributive par chômage. Pourtant, il est possible que puisse accéder à un subside par des cours insuffisants.

TRAVAILLEURS  FIXES DISCONTINUOS

J'ai un contrat fixe discontinuo ou pour réaliser travaux fixes et journaux qui se répètent en des dates certaines. Jusqu'à juin ne se devait pas interrompre mon activité, mais l'entreprise m'a communiqué le passé 14 de mars de , 2020 l'interruption à la suite de l'impact du coronavirus. J'ai plus de 360 jours cotés. ¿Je peux toucher le chômage?

Si, il pourra percevoir la prestation contributive par chômage, et lorsqu'il s'a trouvé à nouveau chômeur involontairement et il sollicite la reprise de la prestation que se lui reconnaisse maintenant, il se lui reviendra à mettre à l'encaissement ce que se lui soit payé, avec un maximum de 90 jours, comme si  ne l'eût pas perçu.

J'ai un contrat fixe discontinuo et me devait y avoir incorporé au  travail le jour 25 de mars de , 2020 mais l'entreprise m'a communiqué que, en raison de la crise du coronavirus, pour l'instant ne me peux pas réincorporer. je n'ai pas droit au subside et le chômage se me a fini le passé jour 20 de février. ¿Je peux toucher un nouveau chômage?

Si il a période cotée suffisante dedans des six ans antérieurs qu'il n'ait pas utilisé pour la reconnaissance d'un droit antérieur,  peut toucher de nouveau le chômage. Sollicitez à l'entreprise l'émission  d'un certificat d'entreprise dans lequel fasse remarquer l'impossibilité de reincorporación à la suite du coronavirus. Lorsqu'il s'a trouvé à nouveau chômeur involontairement, si il sollicite la reprise de la prestation que se lui reconnaisse maintenant, il se lui reviendra à mettre à l'encaissement ce que se lui soit payé, avec un maximum de 90 jours, comme si  ne l'eût pas perçu.

J'ai un contrat fixe discontinuo ou pour réaliser travaux fixes et journaux qui se répètent en des dates certaines. Il me devait y avoir incorporé au travail le jour 18 de mars de , 2020 mais l'entreprise m'a communiqué que, en raison du coronavirus, pour l'instant ne me peux pas réincorporer. je maintenant suis en touchant le chômage. ¿Je le peux continuer à toucher? Si il se me finit et encore je ne me peux pas incorporer au travail, ¿je peux toucher le subside?

Oui, il peut continuer à toucher le chômage. Pour cela, sollicitez à son entreprise un certificat d'entreprise dans lequel fasse remarquer l'impossibilité de se réincorporer à la suite du coronavirus. Si il harassât le chômage et il continuât par ce motif sans pouvoir s'incorporer à son poste de travail, une fois accompli le terme d'attente d'un mois, pourra obtenir le subside par chômage, à condition qu'accomplisse toutes les conditions requises pour cela. Et, lorsqu'il s'a trouvé à nouveau chômeur il involontairement se lui reviendra à mettre à l'encaissement ce que se lui paie maintenant, avec un maximum de 90 jours, comme si  ne l'eût pas perçu.

J'ai un contrat de fixe discontinuo ou pour la réalisation de travaux fixes et journaux que se répètent en des dates certaines. J'ai été de permission de maternité et il me devait incorporer au travail le jour 25 de mars de , 2020 mais l'entreprise m'a communiqué que, en raison du coronavirus, pour l'instant ne me peux pas réincorporer. ¿Je peux toucher le chômage?

Si il a quelque droit à protection par chômage suspendu ou  période cotée au chômage suffisant dedans des six ans antérieurs que n'ait pas utilisé pour la reconnaissance d'un droit antérieur, sollicitez. Doit s'expédier au SEPE le certificat d'entreprise dans lequel se fasse remarquer l'impossibilité de reincorporación à la suite du coronavirus. Lorsqu'il s'a trouvé à nouveau chômeur involontairement, si il sollicite la reprise de la prestation que se lui reconnaisse maintenant, il se lui reviendra à mettre à l'encaissement ce que se lui soit payé, avec un maximum de 90 jours, comme si ne l'eût pas perçu.

ENCAISSEMENT

¿Comment Je peux changer les données de mon banc pour toucher dans un autre compte la prestation?

Il devra le voir avec l'entreprise et qu'ils soient ils qui ils se mettent en contact avec la direction provinciale du SEPE que correspond à son centre de travail. Le problème s'amendera avec la demande de l'entreprise, à travers le courrier électronique ou moyennant écrit expédié par le Registre Électronique Central, en expédiant le changement de la donnée ou données qu'ils lui affectent de la façon que convienne l'entreprise avec le SEPE.

Si je suis en train de toucher une prestation contributive et je tombe en baisse médicale ou il se crée ma maternité-paternité, ¿comment j'informe au SEPE pendant cette période de l'état d'alarme par Covid- 19 ?

Il pourra informer de cette situation par téléphone, en établissant avec l'opérateur la façon d'expédier la documentation qui corresponde, que sera la baisse médicale ou le document pour lequel il se lui accorde la prestation par maternité ou paternité. il aussi pourra solliciter rendez-vous préalable virtuel à travers la page web du SEPE pour qu'un gestionnaire lui réponde dans cette formalité.

J'ai été compris en un ERTE de réduction de journée dérivé de la crise du coronavirus parce que l'entreprise a suspendu toute son activité depuis le jour 16 de mars à l'y avoir un contaminé. ¿Qui est-ce qui il me va à payer les jours depuis que j'ai laissé de travailler jusqu'à ce qu'il s'approuve l'ERTE?

Si l'autorité de travail constate dite supposition de force majeure, percevra prestation contributive par chômage depuis le même jour en qu'a laissé de travailler.

À la suite de la crise du coronavirus ai été compris en un ERTE par mon entreprise. ¿Jusqu'à quand je toucherai le chômage?

Il le touchera tandis qu'il dure la suspension du contrat de travail ou la réduction temporelle de la journée de travail.

Je vais être compris en un ERTE dérivé de la crise du coronavirus. ¿Depuis quelle date je toucherai chômage?

Depuis lendemain à celui-là dans lequel le chef d'entreprise ait adopté la décision de lui suspendre le contrat ou lui réduire la journée, si la mesure s'adopte à la suite de de les causes économiques, techniques, organisationnelles ou de production. Si la mesure s'adopte par concourir force majeure, et il s'est ainsi constaté par l'autorité de travail, touchera le chômage depuis lendemain à celui-là dans lequel ait eu lieu le fait causante de la force majeure.

Je vais être compris en un ERTE par une entreprise dans laquelle porte en travaillant moins de 180 jours. ¿Ils s'auront en compte les travaux antérieurs pour calculer la quantité de la prestation?

Ne, sa base régulatrice sera le promedio des bases de la période inférieure à des 180 jours qu'a travaillé sous la protection de la relation de travail suspendue ou réduite à la suite du COVID- 19 .

Tandis que je touche la prestation par chômage par ERTE par crise Covid- 19 ¿pourrait travailler à temps partiel ou complet dans une autre entreprise? ¿Comment Il affecterait ceci à la quantité que perçoive de prestation?

Dans la supposition de que commençât à travailler il à plein temps se suspendrait la prestation contributive par incompatibilité. Si le travail qui créât allât à temps partiel, aurait possibilité de compatibilizarlo, en déduisant de la quantité à toucher la part proportionnelle correspondante à ce nouveau travail.

J'ai été compris en un ERTE de réduction de journée par le coronavirus le jour 20 de mars, mais m'ont communiqué maintenant que depuis le lundi 30 de mars se suspend toute l'activité de mon entreprise. ¿Qui est-ce qui il me va à payer les jours qu'il ne travaille pas, le SEPE ou l'entreprise?

Si par les heures qu'il encore travaillait ils lui accordent une permission rétribuée recuperable, sera l'entreprise la responsable de lui régler le salaire correspondant aux mêmes, et vous devra récupérer ces heures de travail avant de terminer l'an. Le SEPE  lui réglera les prestations qu'ils correspondent aux heures ne travaillées en application de la réduction de journée que lui ont faits.