SI JE TRAVAILLE DANS L'ENTREPRISE D'UN FAMILIER JUSQU'AU 2 º DEGRÉ DE PARENTESCO, PEUX TOUCHER LE CHÔMAGE?

Si il travaille dans une entreprise d'un familier par consanguinidad ou affinité jusqu'à 2 º degré et est un chef d'entreprise ou chef d'entreprise individuel, il n'a pas droit à toucher les prestations par chômage si il vit ensemble avec il ou elle et il n'y a pas évidence du caractère de travail de la relation.

Pour cela, ils s'estimeront toutes les données de forme conjointe qu'ils essaient la relation de travail: temps de prestation de services et de cours à la Sécurité sociale, si il a avoir modification du régime d'affiliation, si fait partie d'un autre noyau familier, existence d'un travail effectif, lejanía ou proximité du degré de parentesco, antécédents à l'égard de l'aperçu de prestations par cesse dans une relation de travail antérieure avec le même chef d'entreprise ou chef d'entreprise, etc.

Cependant, il oui aurait droit à toucher les prestations sinon il vit ensemble avec sa familière, si l'entreprise est une société mercantile ou de travail et vous n'a pas une participation sociale en la même.

il n'aurait pas droit à chômage si la participation dans le capital social de son familier que vit ensemble avec vous, il obtient, au moins le % 50 du capital social, sauf preuve en contraire. il oui aurait droit si dite participation dans le capital social n'obtient pas le % 50 ou vous il ne vit ensemble pas avec des familiers titulaires de dit pourcentage.

Si son père ou mère est il présente travailleuse indépendante il peut lui embaucher comme travailleur ou travailleuse salariée si vous est moindres 30 d'ans, bien que vive ensemble avec il ou elle, dans dont cas ne cotera pas par chômage ni il aura protection par chômage. Mais si il cesse en dit travail, peut accréditer situation légale de chômage et si il a cours antérieurs suffisants et il accomplit le reste de conditions requises, il pourra obtenir la prestation par chômage ou le subside par chômage par cours insuffisant.

Si il accomplit 30 des ans et il continue à travailler avec ses progenitores et présentent devant la Trésorerie Générale de la Sécurité sociale la déclaration de les deux (du progenitor et à elle) dans laquelle fasse remarquer sa condition comme présente travailleuse salariée, pourra à partir d'alors coter par chômage.