IL M'A AFFECTÉ UN ERE OU ERTE

La prestation par chômage se perçoit après la perte involuntaria, définitif ou temporel d'un emploi, ou après la réduction de la journée quotidienne de travail, mesures décidées par le chef d'entreprise et communiquées à l'autorité de travail, ou autorisées par celle-ci, ou adoptées par résolution judiciaire en procédure sur concours.
En cas de licenciement collectif, l'établissement gestionnaire encaissera les cours à la sécurité sociale, en assumant l'apport des entreprises, et en escomptant de la quantité à régler au travailleur son apport à la sécurité sociale.
En cas de suspension ou réduction de journée l'entreprise continue obligée à encaisser l'apport des entreprises intègre, par toutes les contingences, et l'établissement gestionnaire, préalable rabais de son montant dans la quantité de la prestation, encaisse l'apport du travailleur correspondant au temps en qu'est chômeur.

Conditions requises

Si vous il se voit affecté par un ERE ou un ERTE, pour  accéder à la protection par chômage, devra accomplir les suivantes conditions requises:

  • S'inscrire dans les Services Publics d'Emploi D'une communauté autonome correspondants.
  • Sauf qu'il s'agisse d'un ERTE par force majeure autorisé par l'autorité de travail, pour percevoir prestation contributive, doit y avoir travaillé et coté au chômage au moins 360 jours, dedans des six ans antérieurs à la situation légale de chômage et n'y avoir utilisé dits cours pour une prestation antérieure. Si il a coté une période inférieure à des 360 jours, il pourra percevoir le subside par chômage si, outre accomplir le reste de conditions requises exigées, n'a pas des rentes supérieures au 75 % du salaire minime interprofessionnel en vigueur, sans avoir en compte la part proportionnelle de deux treizièmes mois. (Quantités pour cet an).
  • n'y avoir accompli l'âge ordinaire pour se retraiter, sauf que ne  ait pas coté le temps suffisant pour accéder à la pension contributive de retraite ou son contrat se soit suspendu ou il se soit réduit sa journée quotidienne de travail par ERTE.
  • ne réaliser une activité par compte propre ou travail par compte d'autrui à plein temps, sauf compatibilité établie par un programme de promotion d'emploi.
  • ne toucher une pension de la Sécurité sociale incompatible avec le travail.

En cas de suspension du contrat, cette doit être convenue dans la correspondante procédure,  être temporelle et être provoquée par des causes économiques, techniques, organisationnelles, de production, ou de force majeure.

En cas de réduction de journée de travail avec analogue réduction du salaire, celle-ci devra être convenue dans la correspondante procédure par des causes économiques, techniques, organisationnelles, de production ou de force majeure. Il y a d'être une mesure temporelle et la réduction pourra être d'entre un dix et un soixante-dix pour cent computada sur la base de la journée quotidienne, hebdomadaire, mensuel ou annuel.

Obligations, infractions et sanctions

Durée et quantité

La duréede la prestation contributive  par licenciement collectif dépend du temps qu'ait coté la personne travailleuse avant de la situation légale de chômage. Si il s'accède à la prestation contributive par suspension du contrat ou par réduction de la journée en vertu de ERTE, la durée de la prestation dépendra du temps que dure la mesure de que il se traite, et dans le cas où se devez à des causes économiques, techniques, organisationnelles ou de production, il aussi dépendra du temps coté par la personne travailleuse.
Le temps dans lequel a été en ERTE en percevant prestations par chômage ne computa comme période cotée à ces effets.
En les ERE par n'importe quelle cause et en les ERTE dérivés de causes économiques, techniques, organisationnelles et de production, le montant quotidien de la prestation, pendant les 180 premiers jours sera équivalent au 70 % de la base régulatrice, et à partir du jour 181 jusqu'à la fin de la prestation sera équivalente au 50 % de dite base.
En les ERTE par des causes de force majeure, le montant quotidien sera 70 le % de la base régulatrice, pendant tout le vigueur de la mesure.
Si le montant résultant est supérieur ou inférieur aux quantités maximales ou minimes établies, vous il percevra ces quantités maximales ou minimes d'après il corresponde.
Si le chômage fût partiel par être affectée la personne travailleuse par un ERTE de réduction de journée, percevra la part proportionnelle aux heures en qu'il soit chômeur ou chômeuse, comprise la part proportionnelle du repos hebdomadaire et la consommation de la prestation se produira par des heures et ne par des jours.
En ce qui concerne le cours à la Sécurité sociale, dans les cas de suspension du contrat ou réduction de journée, l'entreprise continue obligée à encaisser le % 100 de l'apport des entreprises par toutes les contingences et l'établissement gestionnaire encaisse l'apport de la personne travailleuse correspondante au temps en qu'est chômeuse, une fois escomptée dite quantité du montant de sa prestation.

En cas de licenciement collectif, l'établissement gestionnaire assume l'apport des entreprises et il aussi encaisse l'apport de la personne travailleuse, ne se cote pas par chômage, accidents de travail et maladies professionnelles, Fond de Garantie Salariale ni formation professionnelle.

Pour des thèmes liés avec le cours à la Sécurité sociale il peut s'informer à travers le téléphone 901 502 050 ou 915410291 et dans la page www.seg-social.es.

Il se peut appliquer, le cas échéant, la rétention de l'IRPP. Le pourcentage de cette rétention se peut monter, si vous il le sollicite tandis qu'il soit en train de percevoir la prestation contributive.

Si il a droit au subside par y avoir coté moins de 360 jours et il a travaillé à journée complète pendant le dernier contrat de travail par compte d'autrui, la quantité mensuelle sera égale au 80 % de l'indicateur public de rentes d'effets multiples en vigueur dans chaque moment (Quantités pour cet an).

Le paiement de la prestation se réalisera par des mensualités de 30 jours ou par la période inférieure que, le cas échéant, correspondez,  entre les jours 10 et 15 du mois immédiat suivant au mois du je deviens. Il s'effectuera, sauf des exceptions, moyennant le payement dans le compte de la société financière que vous il indique, à condition qu'il soit titulaire de la même. 

Documentation nécessaire

  • Modelo oficial de solicitud de prestación contributiva o de subsidio por desempleo.
  • Identification de la présente solliciteuse et des fils ou filles qu'ils vivent ensemble ou ils sont à son charge et qu'ils figurent dans la sollicitude; il suffira avec l'exhibition d'un de ces documents:
    • Espagnols et espagnoles: Carte d'identité (DNI) ou passeport.
    • Étrangers et étrangers résidents en Espagne:
      • Nationaux de l'Union européenne: Certificat de registre de citoyen/à de l'Union européenne, dans celui qui figure NIE, joins avec le passeport ou document identificativo dans son pays d'origine.
      • No nacionales de la Unión Europea:Tarjeta de Identidad de Extranjero/a (TIE) en la que consta el NIE y el pasaporte.
  • N'importe quel document bancaire dans lequel figure le numéro de compte de laquelle il soit titulaire et où souhaite percevoir la prestation.
  • Livre de Famille ou certification de l'État civil de naissance ou de famille. Dans le cas des personnes étrangères, document équivalent aux cités antérieurement, avec traduction officielle à l'espagnol.
  • Certificat d'entreprise des derniers 6 mois travaillés (sinon s'est envoyé par l'entreprise au Service Public d'Emploi De l'État).

Quand, où Et comment je l'étudie

Si il présente la sollicitude de la prestation par chômage dedans du terme légalement établi, le droit à la prestation naîtra lendemain à celui que s'extinga ou se suspende son contrat, ou lendemain au de la réduction de sa journée de travail, sauf que se dispose une autre date postérieure ou se devez à cause de force majeure, et à condition qu'avant de cette date l'entreprise ait communiqué à l'autorité  de travail la mesure correspondante.

Si les mesures de suspension temporelle ou exctinction de la relation de travail ou de réduction de la journée quotidienne, s'adoptent dans une procédure sur concours, le droit à la prestation par chômage naîtra à partir de la date en que le juge dicte l'acte qu'il convienne des dites mesures, bien que dans l'acte ils s'établissent des effets rétroactifs.  

Il pourra présenter la sollicitude à travers: