EMPLOI AVEC SOUTIEN DANS LE MARCHÉ ORDINAIRE DE TRAVAIL

Il se comprend par emploi avec soutien l'ensemble d'actions d'orientation et accompagnement individualisé dans le poste de travail, prêtées par entraîneurs de travail spécialisés, qu'ils ont par objet faciliter l'adaptation sociale et de travail de travailleurs avec handicap avec des spéciales difficultés d'insertion de travail, en des entreprises du marché ordinaire de travail et en des conditions similaires au reste des travailleurs qu'occupent des posts équivalents.

Les destinataires fins du programme d'emploi avec soutien seront travailleurs avec handicap inscrits dans les Services Publics d'Emploi comme des plaignants d'emploi n'occupés, ainsi que travailleurs avec handicap embauchés par des Centres Spéciaux d'Emploi, à condition que, dans les deux cas, se trouvent en quelqu'un des suppositions qu'ils se décrivent à suite:

  • Personnes avec paralysie cérébrale, personnes avec maladie mentale ou des personnes avec handicap intellectuel avec un degré de moins-value reconnu égale ou supérieure au 33 %.
  • Personnes avec handicap physique ou sen soria l avec un degré de moins-value reconnu égale ou supérieure au 65 %.

Les travailleurs devront être embauchés par une entreprise du marché ordinaire de travail moyennant un contrat indéfini ou de durée déterminée, comme minimum de 6 mois.

Dites entreprises auront droit aux bénéfices établies dans la réglementation en vigueur sur embauche de travailleurs avec handicap.

Dans le cas où le travailleur avec handicap embauché procédât du personnel d'un Centre Spécial d'Emploi, passera à la situation de congé volontaire en dit Centre.

 

 

Ils pourront promouvoir des projets d'emploi avec soutien et être bénéficiaires des correspondantes subventions, les suivants établissements:

  • Les associations, fondations et autres établissements à but non lucratif qui souscrivent la correspondante convention de collaboration avec l'entreprise qu'il va embaucher aux travailleurs avec handicap à ceux que il se leur va à prêter l'emploi avec soutien.
  • Les Centres Spéciaux d'Emploi, que souscrivent une convention de collaboration avec l'entreprise que va embaucher à des travailleurs avec handicap originaires du personnel du même centre ou d'autres centres spéciaux d'emploi.
  • Les entreprises du marché ordinaire de travail, compris les travailleurs indépendants, qu'embauchent aux travailleurs avec handicap bénéficiaires de dites actions à condition que racontent dans son personnel avec entraîneurs de travail spécialisés.

Les actions d'emploi avec soutien, auront une durée entre 6 mois et 1 an, prorrogable jusqu'à un autre an plus.

Cependant, dans le cas de personnes avec paralysie cérébrale, personnes avec maladie mentale ou des personnes avec handicap intellectuel avec un degré de moins-value reconnue égale ou supérieure au 33 %, le délai maximal d'ans 2 pourra s'élargir jusqu'à 6 mois plus.

Les actions d'emploi avec soutien seront menées à terme par des entraîneurs de travail, lesquels devront être en possession d'un diplôme minime de formation professionnelle de degré moyen ou équivalent et accréditer une expérience préalable d'au moins un an en des activités d'intégration de travail de personnes avec handicap que leur capacite pour la réalisation des fonctions propres de son post.

Pour déterminer le temps d'attention que l'entraîneur de travail doit consacrer à chaque travailleur avec handicap, se basera sur l'établi dans l'article 7 . 2 Et dans la Disposition additionnelle première du Décret Royal 870 / 2007 , de de 2 juillet.

Les subventions établies se destineront à financer coûts de travail et de Sécurité sociale que se génèrent pendant la période de développement du projet d'emploi avec soutien, dérivés de l'embauche des entraîneurs de travail. Dite embauche se pourra y avoir réalisé autant pendant le développement du projet comme avec antériorité à l'accueil du même.

La quantité de dites subventions sera de:

  • 6 . 600 Euros annuels par chaque travailleur avec paralysie cérébrale, avec maladie mentale ou avec handicap intellectuel, avec un degré de moins-value reconnu égale ou supérieure au 65 %.
  • 4 . 000 Euros annuels par chaque travailleur avec paralysie cérébrale, avec maladie mentale ou avec handicap intellectuel, avec un degré de moins-value reconnu égale ou supérieure au 33 % et inférieur au 65 %.
  • 2 . 500 Euros annuels par chaque travailleur avec handicap physique ou sen soria l avec un degré de moins-value reconnu égale ou supérieure au 65 % et dans le cas de personnes sordas et avec handicap auditiva avec un degré de moins-value reconnu égale ou supérieure au 33 %.

Ces subventions se réduiront proportionnellement en fonction de la durée du contrat de chaque travailleur avec handicap ainsi qu'en fonction de sa journée dans la supposition de que le contrat soit à temps partiel et ils s'accorderont par des périodes maximales d'un an, prorrogables dans les termes établis dans l'article 5 . 2 Du cité Décret Royal.

De toute façon, la concession des subventions sera conditionnée à l'existence de disponibilités budgétaires pour dite fin, d'après le consigné annuellement dans les Budgets du Service Public d'Emploi De l'État.

 

 

Les sollicitudes de subvention s'étudieront en régime d'assistance compétitive et ils devront s'ajuster aux termes et des procédures que s'établissent dans ses respectives convocations qu'approuvent les Directeurs Provinciaux du SPEE de Ceuta, Melilla et País Vasco , que se publieront dans les Journaux officiels de chaque province.

Dans le reste des Communautés Autonomes, à l'avoir assumé la cession de ces concurrences, se sera à ce que il se dispose dans les convocations et à cet effet se publient dans les Journaux officiels de dites communautés.